Le coupé aux aspirations de la Classe S : Mercedes-Benz SLC !

Temps de lecture 7 Minutes

Mercedes Benz SLC 10 Le Coupé avec la prétention de la Classe S : Mercedes Benz SLC !
Mercedes-Benz 380 SLC (C 107), 1980 à 1981. (Photo signature de la Mercedes-Benz Classic Archive : 2003DIG455)

C'est une première glamour : en octobre 1971, Mercedes-Benz présente le SLC Coupé au Mondial de l'Auto de Paris, lieu prisé des créations élégantes. Le véhicule à quatre places allie hautes performances et confort de conduite optimal et est un compagnon idéal sur les longs trajets, par exemple. La 350 SLC est le premier modèle présenté au salon de la capitale française. D'autres modèles ont suivi plus tard, et avec les étapes évolutives 450 SLC 5.0 et 500 SLC, la marque a même connu du succès dans le sport automobile : Mercedes-Benz l'a utilisé à l'usine dans des rallyes longue distance et a remporté des victoires globales en Amérique du Sud et en Afrique. Les spécimens bien entretenus de cette série SLC sont depuis longtemps devenus des classiques convoités avec le potentiel d'augmenter en valeur.

Mercedes-Benz SLC

Décision pour le chemin court : Le 18 juin 1968, le conseil d'administration a décidé de lancer la production en série de la nouvelle SL (R 107) en tant que successeur de la série "Pagoda" W 113. À ce stade, il y avait encore une discussion pour savoir si le coupé de la W La série 111 devrait également avoir un successeur. Une possibilité serait d'attendre la nouvelle Classe S de la série 116 comme base technique, qui est actuellement en cours de construction et sera finalement présentée en septembre 1972. Mais les capacités de développement ne permettront l'achèvement du nouveau coupé qu'au milieu des années 1970. Pour qu'il arrive plus tôt sur le marché, la décision a été prise d'orienter le Coupé sur le SL.

Mercedes Benz SLC 7 Le Coupé avec la prétention de la Classe S : Mercedes Benz SLC !
Mercedes-Benz 450 SLC (C 107), version USA, année modèle 1978. (Photo signature de la Mercedes-Benz Classic Archive : 1998DIG132)

L'élégant coupé aux aspirations de la Classe S : Mercedes-Benz SLC en 1971

Ce que nous devons à l'atelier de carrosserie de Sindelfingen : L'équipe dirigée par Karl Wilfert a d'abord développé une variante de coupé assez officieuse de la R 107 et l'a présentée au conseil d'administration comme un "blanc". Il saisit l'opportunité : la marque présente le coupé de luxe C 107 en octobre 1971, six mois seulement après la première mondiale de la nouvelle SL. La production en série commence en avril 1972 et se poursuit jusqu'en 1981, produisant un total de 62.888 450 véhicules. La variante la plus populaire est le 31.739 SLC avec 126 107 unités. Les successeurs sont les grands coupés de la série C 1989, qui sont à nouveau orientés vers la Classe S. La SL de la série R XNUMX reste dans la gamme beaucoup plus longtemps que les coupés SLC : elle sera produite jusqu'en XNUMX.

Mercedes Benz SLC 1 Le Coupé avec la prétention de la Classe S : Mercedes Benz SLC !
Mercedes-Benz 350 SLC (C 107). Présentation au Mondial de l'Auto de Paris, du 7 au 17 octobre 1971. (Photo signature de la Mercedes-Benz Classic Archive : 71437_1)

Face avant identique : De l'avant au pare-brise, les SL et SLC ne diffèrent pas. Derrière, le coupé grandit en hauteur et en longueur. Dans la vue latérale, l'empattement plus long de la quatre places attire le regard ; à 2.820 360 millimètres, c'est un remarquable XNUMX ​​millimètres plus grand. Le toit plat au-dessus de l'habitacle se fond dans une lunette arrière incurvée dans deux directions et positionnée à angle droit. Contrairement à la SL, le couvercle du coffre est également légèrement incurvé dans deux directions. Comme d'habitude avec les grands coupés de la marque, les vitres latérales peuvent être entièrement escamotées sans le montant B gênant, ce qui confère au SLC une touche particulièrement élégante. En raison de l'espace restreint entre les portes allongées et les passages de roue arrière, il reste peu d'espace pour que les vitres latérales arrière soient complètement abaissées. Par conséquent, ils sont divisés en deux parties et le plus petit segment fixe est doté de lamelles.

La sécurité d'abord: Même avec le roadster, les montants A sont conçus avec une stabilité supplémentaire en raison des règles de sécurité plus strictes, en particulier aux États-Unis. Le SL a reçu l'approbation américaine même sans la barre "Targa". Le SLC profite de cette construction. Son corps de sécurité se compose également d'un système de plancher de cadre avec des feuilles de différentes épaisseurs pour un comportement au froissement pré-calculé. Le réservoir est situé devant l'essieu arrière, protégé des collisions. Le nouveau volant à quatre branches avec absorbeur d'impact est en mousse de polyuréthane. Le coupé pèse environ 50 kilogrammes de plus que le roadster correspondant. Parce que le cWLa valeur du SLC avec 0,423 (1973) est inférieure à celle du SL avec toit rigide (cW = 0,489), les performances des deux variantes sont presque les mêmes avec le même moteur.

Mercedes Benz SLC 11 Le Coupé avec la prétention de la Classe S : Mercedes Benz SLC !
11ème Rallye Bandama en Côte d'Ivoire, du 9 au 14 décembre 1979. Le rallye se termine par une quadruple victoire pour la Mercedes-Benz 450 SLC 5.0 (C 107). (Photo signature de la Mercedes-Benz Classic Archive : 2001M102)

V8 comme source d'alimentation : La technologie du roadster et du coupé présente de nombreux parallèles. Le moteur 3,5 litres (M 116), disponible dès le départ dans les deux séries, a déjà fait ses preuves dans les berlines des séries W 108 et W 109 ainsi que dans le coupé et le cabriolet de la série W 111. Il fait 147 kW (200 ch) et permet au 350 SLC d'accélérer de 0 à 100 km/h en neuf secondes et d'atteindre une vitesse de pointe de 210 km/h. En 1972 succède la 450 SLC avec la M 117 et 165 kW (225 ch) et en 1973 la 280 SLC avec un moteur six cylindres, 2,8 litres de cylindrée et 136 kW (185 ch). En septembre 1977, Mercedes-Benz a apporté la 450 SLC 5.0 177 kW (240 ch)

Le modèle haut de gamme a un aileron avant discret et un aileron arrière noir en plastique, le capot, le couvercle de coffre et le renfort de pare-chocs sont en aluminium. Des réglementations plus strictes en matière d'émissions en Europe également conduisent à des systèmes d'injection modifiés avec pour résultat des puissances moteur légèrement variables. 380 SLC et 500 SLC ne sont proposés que la dernière année de construction. Le châssis du roadster et du coupé est basé sur les conceptions modernes des types "dash-huit" de la classe moyenne supérieure. En 1980, la transmission automatique à trois vitesses a été remplacée par une variante à quatre vitesses, et la 280 SLC a reçu une transmission manuelle à cinq vitesses comme équipement de base.

Le SLC en sport automobile : Entre l'ère Silver Arrow d'après-guerre en 1954/1955 et le retour sur les circuits avec l'entrée officielle d'usine dans le championnat du monde des voitures de sport et le championnat allemand des voitures de tourisme (DTM) en 1988, Mercedes-Benz a participé à des rallyes de 1977 à 1980 usine dans le sport automobile. Le point de départ est le rallye de Londres à Sydney. Une équipe dirigée par l'ingénieur Erich Waxenberger s'occupe de six berlines en grande partie standard du type 280 E de la série 123. Le moteur (M 110) correspond à 136 kW (185 ch) celui du 280 SLC. Après plus de 30.000 XNUMX kilomètres, quatre des pilotes vedettes occupent les places un, deux, six et huit à l'arrivée, avec l'équipe d'Andrew Cowan en tête.

Mercedes Benz SLC 6 Le Coupé avec la prétention de la Classe S : Mercedes Benz SLC !
Mercedes-Benz 280 SLC (C 107), 1974 à 1980. (Photo signature de la Mercedes-Benz Classic Archive : 1998DIG99)

Waxenberger connaît un modèle encore plus victorieux pour les opérations longue distance - le 450 SLC 5.0. Pour le gigantesque rallye Vuelta à la América del Sud du 17 août au 24 septembre, la marque annonce quatre coupés SLC et deux 280 E. Après 30.000 42 kilomètres en 450 jours à travers dix états d'Amérique du Sud, Andrew Cowan est à nouveau en tête. Les autres Mercedes-Benz suivent aux places deux à quatre, ainsi que six et neuf. Dans le traditionnel East African Safari, Hannu Mikkola avec le 5.0 SLC 1980 est longtemps en tête du peloton et arrive finalement deuxième. En fin d'année, quatre coupés SLC ont pris les quatre premières places avec Mikkola en tant que vainqueur du Rallye de Côte d'Ivoire. Au Safari Rally XNUMX, des défauts matériels sur l'essieu arrière ont fait reculer les équipes, Vic Preston jr. mais conserve toujours la troisième place.

Mercedes Benz SLC 13 Le Coupé avec la prétention de la Classe S : Mercedes Benz SLC !
Véhicules de rallye Mercedes-Benz dans l'exposition permanente du musée Mercedes-Benz, zone d'exposition Mythe 7 : Flèches d'argent - courses et records. Au premier plan, la victorieuse Mercedes-Benz 500 SLC (C 107) du rallye Bandama 1980 par Björn Waldegård et Hans Thorszelius. Un deuxième 500 SLC rend le doublé parfait. (Photo signature de la Mercedes-Benz Classic Archive : D433231)

Au terme du Rallye Bandama, la nouvelle édition du Rallye de Côte d'Ivoire, la voiture de rallye 500 SLC a remporté un double triomphe. La voiture gagnante de Björn Waldegård / Hans Thorszelius est maintenant au musée Mercedes-Benz. Avant la saison 1981, Mercedes-Benz s'est retiré du rallye. Le chauffeur privé Albert Pfuhl prend en charge l'intégralité du matériel, composé de six 500 SLC, de pièces détachées et de 600 pneus. Avec deux de ces véhicules, les équipes Albert Pfuhl/Hans Schuller et Jochen Mass/Stephen Perry occupaient les positions 1984 et 44 du rallye Paris – Dakar en 62.

Enfin, sport automobile de tourisme : Clemens Schickentanz et Jörg Denzel gagnent avec le 1980 276 kW La puissante Mercedes-Benz 375 SLC AMG (450 ch) a remporté le Grand Prix des voitures de tourisme sur la Nordschleife du Nürburgring. Après deux ans de développement, le sensationnel coupé au son infernal a rempli son mandat non seulement de générer un savoir-faire technique pour les véhicules routiers, mais aussi de gagner. Crédit photo: Mercedes

Mercedes Benz SLC 12 Le Coupé avec la prétention de la Classe S : Mercedes Benz SLC !
Mercedes-Benz 450 SLC AMG, 1980. La même année, Clemens Schickentanz et Jörg Denzel ont remporté le Grand Prix des voitures de tourisme sur la Nordschleife du Nürburgring avec ce véhicule. (Photo signature de la Mercedes-Benz Classic Archive : 07A873)

Bien sûr, ce n'était pas la fin. Notre magazine de réglage a des dizaines de milliers d'autres rapports de réglage en stock. Voulez-vous tous les voir? Cliquez ICI et regardez autour de vous. Ou êtes-vous particulièrement intéressé par notre Classiques du tuning Titre? Ensuite, l'extrait suivant de jeunes et moins jeunes à l'écoute sera certainement la chose à parcourir.

Modèle anniversaire de la Porsche Strosek 911 « Mega 30 ans » !

Porsche Strosek 911 Mega modèle anniversaire 30 ans 964 3 310x165 Le coupé avec la revendication de la classe S : Mercedes Benz SLC !

Hommage Mercedes "Renovatio SL" à l'AMTS de Budapest !

Réplique Mercedes Renovatio SL AMTS 2021 Budapest Restomod Header 310x165 Le coupé avec la revendication de la classe S: ​​Mercedes Benz SLC!

Pneus de luxe américains : les pneus « Custom Luxury » !

Tuning de luxe pour pneus à flancs blancs Vogue Tire e1633580799413 310x165 Le coupé avec la revendication de la classe S: ​​Mercedes Benz SLC!

tuningblog.eu - sur le thème des voitures, motos, vélos / VTT / scooters & Co., et bien sûr notre passion, la Tuning, nous vous tenons au courant et nous vous informons quotidiennement des véhicules cool du monde entier. Il vaut mieux s'abonner au nôtre nourrir et vous serez automatiquement informé dès qu'il y aura un nouveau message.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

de Deutsch
X